Composition corporelle

Composition corporelle

La Composition Corporelle permet de déterminer la masse osseuse, la masse adipeuse et la masse maigre. Cet examen rapide, facile à mettre en œuvre, reproductible et fiable permet une quantification globale mais aussi loco-régionale.

L’examen se déroule de la même manière que pour la densitométrie osseuse. Il permet de faire une image du corps en entier.

Les indications de la Composition Corporelle sont nombreuses :


1) Dans le cadre de l’ostéoporose chez les seniors

La Composition Corporelle est un complément à la mesure de la densité osseuse. Cette mesure de densité osseuse permet d’évaluer le risque de fracture lié à la solidité des os. La composition corporelle va permettre d’évaluer, en plus, le statut musculaire. La sarcopénie facilement détectable, se caractérise par une atrophie musculaire dont les conséquences cliniques sont la faiblesse musculaire, les troubles de la marche et de l’équilibre, augmentant ainsi le risque de chute, donc le risque de fracture. Or cette sarcopénie n’est pas inéluctable et peut être prise en charge par des activités physiques et un apport nutritionnel (protéines) adéquat.

2) Chez l’enfant

La Composition Corporelle chez l’enfant est en perpétuelle évolution. Son suivi permet d’étudier individuellement l’évolution des masses (maigre, grasse, osseuse) au cours de la croissance, notamment lors de pathologies telles que l’anorexie, la boulimie et de lutter contre l’obésité de l’enfant en pleine expansion dans les pays industrialisés. L’incidence de traitements médicamenteux lourds (corticoïdes, hormones de croissance) sur la répartition des masses (maigre, grasse, osseuse) est également mesurée par cet examen de la Composition Corporelle.


3) Dans le cadre du suivi d’un traitement

Les Traitements Hormonaux Substitutifs (THS): La ménopause entraîne une modification du métabolisme hormonal et augmente le risque de fracture d’ostéoporose et le risque cardiovasculaire. Les THS permettent de réduire ces risques mais sont souvent abandonnées à cause de leurs effets secondaires (prise de poids notamment). La mesure de Composition Corporelle permet d’évaluer et de localiser cette prise de masse grasse (androïde ou gynoïde) et d’ajuster le dosage du traitement (surdosage, sous-dosage, rétention hydrosodée). Le traitement sera ainsi mieux toléré et donc plus suivi, garantissant ses effets protecteurs face aux risques d’ostéoporose et de maladies cardio-vasculaires. 
Autres traitements médicamenteux : De nombreuses molécules agissent sur les métabolismes tissulaires. Outre la mesure osseuse Corps Entier permettant l’évaluation globale du squelette, la Composition Corporelle permet de quantifier et de localiser les masses (osseuse, adipeuse, maigre). Une analyse localisée sur l’abdomen va permettre par exemple d’évaluer le risque cardiovasculaire lié à la graisse abdominale. Une prise en charge adaptée pourra être alors mise en place.

 

4) Dans un cadre nutritionnel

La mesure de Composition Corporelle est l’une des meilleures méthodes de référence et la seule à mesurer la masse grasse, la masse maigre et la masse minérale, de par son excellente précision et sa reproductibilité. La mesure et le suivi des masses (osseuse, adipeuse, maigre) vont être essentiels dans l’adaptation de régime en cas de dénutrition ou d’obésité. Cette mesure de la masse maigre permettra également une détermination de l’apport calorique au repos.

5) Dans le cadre de la médecine du sport

Cette détermination précise des masses (osseuse, grasse, maigre) va permettre d’adapter l’apport nutritionnel en fonction de la stratégie de l’entraînement. En raison de la moindre inertie du métabolisme tissulaire par rapport au métabolisme osseux, la mesure de la masse maigre et de la masse grasse va permettre la mise en place d’un entraînement adapté après des périodes de repos (forcées ou non), limitant ainsi les risques de récidives ou de fractures de fatigue. La masse maigre étant constitué essentiellement de la masse musculaire, sa mesure va permettre d’effectuer un excellent suivi et de vérifier son développement.